Pour les professionnels

Le PHGG exerce un mode d'action spécifique dans l'intestin, qui améliore la régularité (fréquence et consistance)

Rao TP, Quartarone G. Nutrition 2019; 59: 158-169. Slavin J. Nutrients 2013; 5: 1417-1435.

La fibre de PHGG résiste à la digestion dans l'intestin grêle et progresse ensuite vers le gros intestin, où elle est lentement fermentée par les bactéries intestinales. Les bactéries coliques fermentent la fibre PHGG et produisent des composés appelés acides gras à chaîne courte (AGCC) ; notamment l'acétate, le butyrate et le propionate. Les AGCC sont utilisés par l'organisme comme carburant de prédilection pour les colonocytes (cellules du côlon) et peuvent également constituer une source d'énergie pour d'autres cellules. Pendant le processus de fermentation, les AGCC abaissent le pH du tractus intestinal. Le faible pH favorise la croissance sélective des bactéries bénéfiques, y compris Lactobacilli et Bifidobacterium.

Les AGCC agissent en outre pour stimuler le péristaltisme ; un ensemble de contractions propulsives qui intervient dans les intestins et pousse les aliments à travers le système digestif. La durée du transit est également accélérée. Ceci couplé avec la masse accrue de bactéries de la fermentation et le volume/poids accru des matières fécales contribue à la régularité ou à la fréquence des mouvements intestinaux. Enfin, les AGCC améliorent l'absorption du liquide et du sodium dans le côlon, ce qui contribue à normaliser la consistance des selles. Par conséquent, les selles éliminées ne sont ni trop dures ni trop molles.

Le PHGG assouplit les excréments et augmente la fréquence de défécation chez les femmes constipées.

Takahashi H, et al. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 1994 ; 40(3) :251-259.

Chez 15 femmes (âgées de 18 à 48 ans) qui souffraient de constipation, l'ajout de 11 grammes de PHGG, administré deux fois par jour après les repas pendant 3 semaines (22 grammes de PHGG au total), a produit une augmentation de la fréquence de défécation de 0,46 +/- 0,05 à 0,63 +/- 0,05. (fréquence/jour, moyenne +/- écart standard). L'humidité fécale a considérablement augmenté de 69,1 % pendant la période de contrôle à 73,8 % après l'ingestion de PHGG. Cette humidité fécale a augmenté proportionnellement à la diminution du pH des excréments (r = - 0,478).

Le PHGG accroît la fréquence de défécation chez les individus en bonne santé

Kapoor M.P., et al. Journal of Functional Foods. 2017; 33 : 52-66.

Chez les adultes en bonne santé présentant un état de constipation, le PHGG a amélioré la fréquence de défécation. Un examen et une méta-analyse systématiques ont mis en commun les effets du PHGG sur la base d’un total de 15 études contrôlées, qui ont examiné les changements avant et après intervention du PHGG dans la fréquence de défécation fécale avec des doses indiquées de 5 à 36 grammes par jour. Par comparaison avec un traitement de contrôle sans PHGG, les personnes ayant reçu du PHGG en supplément ont constaté un changement considérable du nombre de selles quotidiennes. Les selles des individus en bonne santé ont augmenté environ de moitié quotidiennement (ou 1 selle supplémentaire tous les 2 jours) par rapport aux contrôles (0,58 fois/jour), p<0.00001.

Le PHGG améliore la durée de transit colique chez les patients souffrant de constipation chronique

Le PHGG améliore la durée de transit colique chez les patients souffrant de constipation chronique

Polymeros D, et al. Dig Dis Sci 2014; 59(9): 2207-2214. Martelli H, et al. Gastroenterology 1978; 75: 612-618.

Dans une étude prospective de 39 patients chroniquement constipés, 5 g/jour de PHGG pendant 4 semaines ont réduit la durée de transit colique. La durée transit colique a été considérablement réduite d'environ 12 heures entre la période de prétraitement sans PHGG et la fin de la période de traitement de 4 semaines de PHGG (57,28 ± 39,25 heures contre 45,63 ± 37,27 heures), p = 0,026.

Le PHGG réduit le nombre de selles forcées et augmente le nombre de mouvements intestinaux spontanés

Polymeros D, et al. Dig Dis Sci 2014; 59(9): 2207-2214.

Chez 39 adultes souffrant de constipation chronique, 5 g/jour de PHGG pendant 4 semaines ont produit une réduction de plus de 60 % du pourcentage des selles forcées (100 % contre 38 %, pré-traitement et après traitement respectivement) et une augmentation de trois fois (1,5 contre 4,755, pré-traitement par rapport au post-traitement) du nombre de selles spontanées par semaine, p<0.001).

Le PHGG favorise le développement des bactéries bénéfiques

Le PHGG favorise le développement des bactéries bénéfiques

Takahashi et al. J. Nutr. Sci. Vitaminol.(Tokyo) 1994; 40 (3): 251-259.
Okubo et al. Biosci. Biotech. Biochem. 1994; 58 (8): 1364-1369.
Carlson et al. Anaerobe. 2016; 42: 60-66.

Dans trois études, le PHGG a considérablement augmenté les espèces bactériennes bénéfiques par rapport à la ligne de base.

Étude 1 : chez 15 femmes constipées, 11 grammes de PHGG par jour pendant 3 semaines ont entraîné une augmentation de Lactobacillus dans les excréments de 33 % à 67 % (période de contrôle par rapport à la semaine 3).

Étude 2 : chez 9 adultes en bonne santé, 7 grammes de PHGG par jour pendant 2 semaines ont permis une augmentation de Bifidobacterium spp. Au total, le nombre de cellules bactériennes est passé de 14,7 % à 31,7 % (période de contrôle par rapport à la semaine 3).

Étude 3 : des échantillons fécaux de 6 donneurs sains ont été exposés à 0,5 gramme de PHGG et mesurés en termes de modifications bactériennes. Les résultats ont démontré une augmentation de 3,48 % à 10,62 % des parabactéroïdes et des bactéries spp. De 27 % à 33 % (ligne de base par rapport à 24 heures).

Chez 21 résidents de maison de retraite, un apport de fibre de PHGG a réduit l’utilisation de laxatifs après 8 semaines

Chez 21 résidents de maison de retraite, un apport de fibre de PHGG a réduit l’utilisation de laxatifs après 8 semaines

Patrick P.G. et Coll. Am Diet Assoc 1998; 98(8):912-4.

Chez les résidents de maisons de retraite, l'utilisation régulière de laxatif est courante pour contribuer à soulager la constipation. Dans une étude de Patrick et al., le PHGG a complété le régime alimentaire en commençant par une dose de 4 grammes par jour et a été progressivement augmenté à 12 grammes par jour pendant une période de supplémentation totale de 8 semaines. À l’issue de ces 8 semaines, la supplémentation en fibre de PHGG a réduit de 95 % l'utilisation de laxatifs entre la période de base et la fin de la période d'étude de 8 semaines.

Cinq grammes de PHGG par jour pendant douze semaines contribuent à traiter les flatulences, les ballonnements et les crampes

Cinq grammes de PHGG par jour pendant douze semaines contribuent à traiter les flatulences, les ballonnements et les crampes

Giaccari S et al. PHGG: La Clinica Terapeutica 2001; 152: 21-25.

Chez 90 patients souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI), le PHGG a considérablement réduit les symptômes, notamment les flatulences de 71,6 % à 3,3 %, les ballonnements de 53,7 % à 3,3 % et les crampes de 54,5 % à 4,4 %.

Le PHGG réduit la douleur abdominale et les ballonnements chez les patients atteints de constipation chronique

Polymeros D, et al. Dig Dis Sci 2014;59(9):2207-2214.

Chez 39 patients souffrant de constipation chronique, une supplémentation de 5 grammes de PHGG par jour pendant 4 semaines a produit une diminution de 50 % des douleurs abdominales et des ballonnements (pré-traitement par rapport à la période post-traitement). Ceux des patients dont le transit était normal ont ressenti un avantage plus important du PHGG en termes de ballonnement abdominal.

Le PHGG est sûr et bien toléré chez les adultes en bonne santé

Anderson SA and Fisher KD. Fed Am Soc Exp Biol 1993;1-61.

Takahashi H, et al. Nutr Res 1993 ;13: 649-657. Un panel d'experts du Life Sciences Research Office de la Federation of American Societies for Experimental Biology a conclu que la consommation de PHGG jusqu’à 20 grammes par jour en supplément des aliments conventionnels ne présente pas de danger, d'autres recherche étayant de bons niveaux de tolérance jusqu'à 40 grammes par jour chez les adultes en bonne santé.